UTTJ 2015 relais 120 km

L’UTTJ... EN 2 MOTS

 

 C’EST : 55KM LE SAMEDI, 59KM LE DIMANCHE

AVEC UN DÉNIVELÉ TOTAL DE-6500 METRES POSITIFS.

2 POSSIBILITÉS DE PARTICIPER : INTÉGRALE (Seul) OU LE RELAIS (à 2).

LES DISTANCES DES GPS DONNENT PLUS ……… BIZARRE ! BIZARRE !

  • Jour 1 :
  • Saint-Claude / Mijoux

Le départ se fait de Saint-Claude (capitale de la pipe)..et du diamant !!

 

  

Corentin, David et moi (Thierry) sommes sur le départ ;

3 novices qui ne savent pas vraiment à quoi ils s’attentent…

les conseils de Jean Marc (alias la béte) nous ont mis en confiance.

7h, c’est parti, il fait déjà chaud ! Heureusement l’ascension  du mont Bayard au cul à cul va permettre un démarrage en douceur (enfin presque) ; pour ma part, la respiration se régularise et les jambes me démangent de doubler quelques concurrents… mais la raison l’emporte.

500m plus haut, Corentin montre des signes de fatigue.

Au passage des gorges de l’Abime et de sa majestueuse cascade

, Jean Marc nous attend avec son appareil photo qui ne le quittera jamais durant cette épreuve...tout comme son masque hihihi

Le ravitaillement au Hameau de Vaucluse arrive après 9km seulement et déjà beaucoup de monde sous la fontaine ,pour se rafraîchir ;

Corentin qui doutait n’exprime plus de doute : il continue. Petit problème technique pour moi et ma poche à eau (raid light) qui reste indévissable… même Jackie, le costaud jurassien ne pourra rien pour moi !!

,

La solidarité se met en place autour de ma poche à eau et c’est finalement avec un belge, que je réussirai à ouvrir ma réserve d’eau.

La reprise est difficile car la montée sur les crêtes du Fresnois (1100m)

laisse des traces sur Coco, pour lui redonner courage et forces avec David nous lui parlons de tout et de rien...

pour faire passer ce moment difficile... Enfin le sommet du Cret Pourri (1030m) et  La vue sur la vallée est à ce moment magnifique et l’émerveillement de Corentin pour le paysage lui permet d’oublier la souffrance des dénivelés.

Après avoir longé un sentier offrant de superbes vues, c’est l’heure de la descente vers la fontaine aux oiseaux, Corentin retrouve ses jambes avec l’aide personnelle de sa dulcinée, il mène le train et nous permet de reprendre quelques places, avant le retour à Saint Claude pour le ravito & passage du témoin à  Mathilde et Jean Marc  , qui étaient dans une attente.. un peu stressante.il est 12h00 et .. David, lui, reste en piste. Je suis impressionné : il ne montre aucun doute. Sont aussi sur le point de passage Nat & Babou

Le passage du témoin est fait, nous confions David à Jean Marc et Math

pour la montée du mont Chabod (2km,  910m avec 500d+).

Le démarrage de la deuxième partie s’annonce costaud : 33km et beaucoup de dénivelé pour cette 2nd partie,

le tout sous la grosse chaleur. Malgré les multiples recommandations de JM (« Pensez à boire »…

« Vous avez bu ? »), David en fera les frais rapidement (comme bcp d’autres) : des crampes lui poignardent les jambes.

La montée est "dure", le caillou fait des dégâts sur les organismes des uns et des autres

,muscles des cuisses  des bras, abdos...c'est pire que les 25 bosses !!! Nous reprenons du monde...

 

Lors de la descente du Mont Chabod, vers le ravitaillement de Villard Saint-Sauveur, il (Dav) nous fera peur,

il ne parle plus, les traces de sel marque son visage tout blanc.

Nous sommes qu’au kilomètre 33, les organisateurs l’observent et s’interrogent

de son retrait de la course... Jean-Marc, véritable star de l’UTTJ, rassure les bénévoles et secouristes...

David continue ….après quelques massages et hydratation.

Il fait à ce moment + de 30°, le soleil tape, nos trailleurs repartent à l’attaque de Rocheblanche 1140m (2,3km, 700m dénivelé). Une montée très...compliquée mais avec de superbes points de vues, c'est magnifique !!!

 

  et... les difficultés de David se confirment, il souffre, ralentit mais ne lâche pas.

Jean-Marc ne cesse d’encourager tous les participants, voire même de masser !

La question des barrières horaires se pose…

Jean Marc et Math décident avec l'accord de David de partir pour

finir la montée et admirer cette belle Rocheblanche (petite photo de pieds au passage !).

David se retrouve avec des participants également en difficultés...

mais avec un poste de secours au sommet, il pourra être pris en charge si le besoin s'en fait sentir...

le garçon est tenace...il lui faut un peu de répit dans cette montée

A grandes enjambées les 2 autres CJC dévalent la montagne vers le ravito de Septmoncel au kilo 43.

L’organisation décide à ce moment de repousser les barrières horaires au vu....

des difficultés climatiques, ce qui permettra à David de passer.

Après l’ascension du belvédère de la luette et de la Refate à 1200m,

Jean Marc souffre à son tour… mais de crampes dans le ventre.

Probablement dues à l’excès de l’excellent saucisson sur les ravitaillements.

Après qq pauses ou déposes, ils repartent  pour l’arrivée à Mijoux.

C’est Sherpa Sange……

 

…en personne, ex-vainqueur de l’UTTJ qui reçoit les arrivants !!!!!

Ce qui rajoute à ce moment magique et émouvant pour les  coureurs, une saveur particulière.

David arrivera plus tard dans la soirée tel un métronome.

C’est l’heure de récupérer, d’hydrater (à la bière bien sûr), d’échanger les moments de sa course autour

de la pasta party de Nathalie, HUMMM !!! Une douche, encore une bière, et au lit !

Demain, réveil à 5h pour un départ à 6h.

  • Jour 2 :

Dring dring, oh putain, c’est déjà l’heure… Jean Marc n’est pas sûr de prendre le départ…

il a souffert toute la nuit de coliques et de crampes...

 Il partira avec nous pour rejoindre la vue sur le lac Léman et Genève et fera le point là-haut.

Corentin, intelligemment, déclare forfait ; il n’a pas récupéré de la veille.

David souffre des cuisses, je suis un peu plus en forme que la moyenne...

mais l’étape du jour s’annonce longue et dure (33km)

.

L’état des partants UTTJ , 2ème jour, n’est pas très brillant mais l’envie nous anime.

C’est reparti, la montée du col de la Faucille,1320m se passe mieux que prévu.

Au sommet, la vue est magnifique, Jean Marc en rêvait,...frustré du brouillard de l’année dernière.

C’est le moment de faire les photos avec les uns

et les autres et surtout Sange Sherpa

très présent sur cette 1ère partie du parcours.

Jean marc continue sans mots dire. La difficulté pour David sera les multiples montées et descentes sur le Colomby de Gex,qui culmine à 1680m,.. les cuisses le brûlent.

C’est après 2h30 de route commune que nous le laissons..

afin de passer les barrières horaires (pas de report aujourd’hui).

 Nous filons dans la descente vers Lelex et le 1ER ravitaillement au 17ème km.

Babou et Nath sont là pour assister et encourager « La Bête ».

Mais Jean-Marc ne va pas réitérer son erreur… la tentation du saucisson est trop forte...

mais il tient le coup !!

 

Reprise sous un soleil de plomb, avec en prime une montée de fou sur la Borne au Lion.

Les douleurs dans le ventre de Jean-Marc réapparaissent et le tétanisent sur place.

Je dois le laisser, lui qui est toujours au petit soin pour les autres…

la décision est difficile mais je dois partir pour donner le relais à Mathilde.

Je m’élance seul à 10h20.

11h j’arrive à La Borne au lion, Math est là, prête à en découdre malgré des jambes en béton.

C’est le moment de la transition, l’émotion est forte. Je passe mes consignes et rapidement décide

de l’accompagner pour l’ascension du crêt de Chalam 1545m (réputé pour sa rudesse).

Le soleil cogne, les organismes souffrent, mais nous couvriront les 8km en 1h

avant que Math ne parte seule pour finir un parcours de 20 km au profil descendant mais aux multiples relances.

Jean marc arrive peu de temps après moi (15mn), sans relayeur, c'est l'abandon...

David arrive à son tour 1h après. Il continue, il est bien, et ne doute pas !

Mathilde retrouve ses jambes et file vers l’arrivée ...

sous les encouragements des bénévoles et des CJC sur le parcours, et portée par cette belle nature.

 

après le passage de la croix des couloirs

Avant l’arrivée elle va devoir fournir un dernier effort pour entrer dans le stade :

une montée de fou, qu’elle gravit en courant sous les cloches des jurassiens.

Nathalie très émue, a du mal à se contenir ; elles s’enlacent rapidement et repart pour l’entrée dans le stade.

Je suis là, pour passer la ligne des finishers ensemble et clore ce beau relais.Il est 15h40.

Une arrivée en fanfare...

Nos pensées vont maintenant à David : est-il encore en course ? A-t-il tenu ?

Il tient bon le bougre et franchira l’arrivée sous les applaudissements

des bénévoles et organisateurs de cette épreuve magique à 19h45 !!

Mon analyse sur cette course, c’est l’incroyable faculté qu’a l’être humain

à se dépasser, même lorsqu’il est au plus mal. Corentin le samedi épuisé dans les montées,

Jean Marc le dimanche avec ses crampes dans le ventre , Mathilde qui s’est retrouvée seule à finir

sous le soleil avec des cuisses en feu, et surtout David durant ces deux jours. Respect à toi !!

Album photos ICI

Pour que nous puissions prendre un tel plaisir, nous ne pouvons ...

pas oublier de remercier Babou et Nath

 nos accompagnatrices de charme, ....

Jean Marc pour nous avoir fait découvrir cette épreuve et la région.

Merci également à

 Samuel, l’organisateur de cette manifestation avec ses 120 bénévoles,

 

tous avec un sourire ou un petit mot d'encouragement un ÉNORME MERCI à tous ....

Album photos ICI

Au final, cette épreuve a généré des centaines d’abondons dus à la chaleur.... 

mais je pense qu’elle convient et conviendra en 2016 à plein de CJC .

Alors c’est promis, on revient et on s’entraine cette fois ci !!!

Temps étape samedi = 12h 36mn 42s

Temps étape  dimanche = 09h 38mn 24s

Temps final =  22h 15mn 06s

résultats intégrale & relais ICI  

PHOTOS & VIDÉOS site  UTTJ ici

Thierry

Retrouver le CR de JM2CJC ici 

d'autres photos a venir en milieu de semaine

 

 

cjc chierry j'y cours trail photos resultats UTTJ Mijoux Jura 2015 Saint Claude

Commentaires (2)

1. Steph le dus 19/07/2015

Bravos a tous. Génial ton CR thierry.
La part humaine y est bien présente, et on se transporte dans l'aventure avec envie et effroi

2. Stéphane 20/07/2015

Super les amis ! Magnifique récit !!! Tu as raison Thierry on est capable de beaucoup de choses et surtout de toujours repousser ses limites. Encore bravo à tous et toutes mes félicitations ! Et qui sait, peut être que je partagerai ça avec vous l'an prochain :-D

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau